AVD organise des videoconferences a Yaounde.

Publié le par Actions Vitales pour le Developpement durable

A l’occasion de la 15e Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CdP15), deux sessions de videoconférence en direct de Copenhague ont été organisées  le samedi 12 et le jeudi 17 décembre 2009 respectivement aux sièges de l’Institut de Recherche pour le Developpement (IRD) et du campus numerique de l'Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) à Yaoundé. Les thématiques abordées portaient sur les enjeux, les perspectives et les attentes de la CdP15 pour la premiere session et les resultats et perspectives de la deuxieme semaine de la Conference, pour ce qui est de la seconde session. Ces sessions de videoconférence ont été organisées par l’association de jeunesse Actions Vitales pour le développement durable (AVD), qui œuvre dans la lutte contre les changements climatiques, en partenariat avec l’Unité Jeunesse de l’OIrganisation Internationale de la Francophonie (OIF) et les deux structures d'accueil dans la ville de Yaoundé.

clip image002-copie-2

Organisée principalement à l’intention des jeunes, elles avaient pour but de faire participer activement ces derniers à la Conférence des Parties à travers une communication de masse. Elles visaient essentiellement la sensibilisation, l’apprentissage ainsi que des actions de plaidoyer et de lobbying en faveur des décisions justes et équitables pour les différentes parties.


Les présentes sessions ont rassemblé 17 participants pour la premiere et une trentaine pour la seconde, représentant pour la plupart des associations de protection de l’environnement, basées à Yaoundé. Un expert environnementaliste, le Conseiller Juridique de l'association en la personne de M. Michel Penka, en service au Ministere de l'Eau et de l'Energie du Cameroun, le Dr Zebaze enseignant a l'Universite de yaounde I ainsi que plusieurs jeunes intéressés par la question environnementale ont répondu présents à l’invitation de AVD. Elle a été facilité par l’IRD et l'AUF, qui ont mis à la disposition de l’évènement leur salle de videoconférence et leurs techniciens en charge du matériel informatique nécessaire pour assurer la liaison avec le Danemark. malgre quelques perturbations liees a une connexion parfois instable, les deux sessions depuis la ville de de Yaounde et du côté de Copenhague, ont connu le succes escompte et ont permis que les réactions de Yaoundé soient perçues en audiovisuel, notamment a travers la solution de la transmission par ecrit des interrogations des participants a Yaounde.



clip image002-copie-3


Les sessions de vidéoconférence qui ont effectivement commencé à 15h GMT, 16h heure du Cameroun, étaient animée depuis Copenhague par une équipe composée de jeunes et d’experts sur la question du jour. Les thèmes abordés ont suscité des interrogations en provenance des participants de Yaoundé. Il s’agissait principalement de : (1) quelles sont les mesures prises à l’intention des pays pauvres moins pollueurs, pour assurer leur participation à la lutte contre les CC ; (2) sur quels critères les financement issus de la CdP15 seront-ils alloués ? (3) étant donné que la CdP15 vise à impliquer les jeunes, que sera-t-il fait dans l’avenir pour soutenir effectivement leurs actions sur le terrain pour que la CdP15 ne reste pas lettre morte (4) serait-il possible d’évaluer une technologie afin de prévoir les conséquences sur l’environnement des transferts de technologie (5) quelle est la tournure prise par les negociations qui sont deja a leur deuxieme semaine et (6) lles pays africains peuvent-ils deja s'attendre a de bons resultats et a ce que leurs attentes soient comblees ? Une seance de discussion locale a ete animée a chaque fois par l’expert environnementaliste invité assiste du communicateur de AVD, et parfois de la structure d'accueil, ce qui a permis de lever quelques incertitudes et zones d'ombre chez les participants. Cependant, les réponses  en direct de Copenhague n’ont que partiellement été satisfai

tes, au regard de la multitude des associations (32 au total) participant aux sessions dans plusieurs pays francophones du monde. Après deux heures d’intense activité, les débats ont pris fin simultanément avec l’arrêt des discussions du côté de Copenhague.  

clip image002-copie-1


Suite aux discussions des leçons ont été apprises sur l’importance d’une telle cCnférence pour le développement les pays pauvres comme le Cameroun et quant à l’utilisation des TIC dans la lutte contre la « fièvre climatique ». Il en ressort que l’Afrique et les pays pauvres en bénéficieront , surtout si les discussions sont murement menées et des engagements contraignants sont dont adoptés. Present a la Cdp15, le Coordonnateur de AVD, qui faisait partie du groupe des Jeunes Reporters du Comite Mediaterre de l'Unite Jeunesse de l'OIF intervenant dans l'organisation aux cotes de messieurs Moussa Sinon et David Noble, a ete d'une grande utilite pour l'association, puis qu'il lui a servi de facilitateur dans la transmission en ligne directe des interrogations soulevees a Yaounde. Interrogations qui ont trouve des reponses de la part des panelistes invites a la table des discussions. Un succes que l'association aimerait bien reconduire a la prochaine CdP qui se tiendra entre fin novembre et debut decembre 2010 au Mexique.

Publié dans Activites de AVD

Commenter cet article