Le Cameroun participe à la Conférence de Brasilia sur l’éducation environnementale

Publié le par Actions Vitales pour le Developpement durable

Une Conférence initiée par le Brésil

 Le gouvernement brésilien, à travers son Ministère de l´Education, a invité tous les pays à participer à la Conférence Internationale des Enfants et Adolescents – Prenons soin de la Planète, qui a eu lieu du 5 au 10 juin 2010, à Brasilia, au Brésil, et a réuni des jeunes et adolescents âgés de 12 à 15 ans pour débattre autour des problèmes socio-environnementaux globaux, et plus particulièrement sur les changements du climat mondial et l’education environnementale dès le plus bas âge.

La Conférence était tirée de l´expérience des trois Conférences Nationales – Prenons soin du Brésil, qui ont eu lieu entre 2003 et 2009, et qui ont réunis 13 millions de personnes, dans 20.000 écoles dans tout le Brésil. En 2003 et 2005, le Brésil a organisé la 1ère et la 2nde Conférence Nationale des Enfants et des Adolescents pour l’Environnement (CNIJMA), comptant sur la participation directe de 21.000 écoles et 7,5 millions de personnes. Cette initiative, qui connaitra sa troisième édition en 2009, se consolide sur la scène des politiques publiques d´éducation à l´environnement de ce pays. En 2005, chaque école d´enseignement fondamental a débattu de thèmes et documents internationaux desquels le Brésil est signataire : Changements Climatiques (Protocole de Kyoto); Biodiversité (Convention sur la Diversité Biologique); Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (Déclaration de Rome sur la Sécurité Alimentaire Mondiale); Diversité Ethnico-raciale (Déclaration de Durban contre le Racisme, la Discrimination Raciale, Xénophobie et l´Intolérance).

R0010511.JPGL´instance de Conférence permet l´articulation de divers programmes et actions qui contribuent à la diffusion de l´éducation environnementale, en répondant aux demandes désignées par la société, en particulier par les jeunes. Sa forme de gestion partagée entre différents acteurs gouvernementaux et de la société civile renforce l´institutionnalisation de l´éducation environnementale dans les systèmes d´enseignement. En avril 2006, au cours de la 2nde Conférence Nationale des Enfants et des Adolescents pour l’Environnement, l’Observatrice Internationale Edith Sizoo a suggéré aux Ministres brésiliens de l’Environnement et de l’Education de partager cette expérience avec d’autres pays, en organisant une version mondiale de l’évènement. L’intérêt international suscité par l’éducation environnementale brésilienne a donc encouragé le gouvernement fédéral, à travers les ministères cités, à assumer la tâche et à faciliter l’organisation de la Conférence Internationale des Enfants et Adolescents – Prenons soin de la Planète.

Les Objectifs de la Conférence

Les principaux objectifs de la Conférence étaient de rendre possible que des enfants et des jeunes du monde entier s'approprient localement des engagements globaux, en assumant des responsabilités pour la construction de sociétés durables, et promouvoir un réseau de jeunes qui prendront soin de la planète. Cette Conférence Internationale avait également pour buts de :

  • Promouvoir l’échange d’expériences internationales qui contribuent à faire face à de graves questions socio-environnementales globales, à travers l’éducation scolaire et la participation de la société.
  • Rendre possible le fait que le plus grand nombre de jeunes, professeurs, communautés s’approprient localement des engagements planétaires, en assumant des responsabilités pour les sociétés durables, en diffusant et en approfondissant des thèmes fondamentaux pour la reconnaissance de la diversité, la Culture de la Paix et la survie de la planète.
  • Renforcer l’implantation de la Décennie de l’Education pour le Développement durable dans le monde.R0010508.JPG

Des activités ludiques, des ateliers pratiques, des dialogues interculturels et inter générationnels constituaient les instruments par lesquels environ 600 jeunes et adolescents participants, accompagnés d’adultes et de Facilitateurs, ont élaboré ensemble le document final de la Conférence - La Charte des Responsabilités – Prenons soin de la Planète, dans laquelle sont prises des responsabilités collectives et des actions qui devront être implantées au niveau local et au niveau global par les jeunes participants. La Conférence Internationale, qui s'insère dans la Décennie de l'Éducation pour le Développement Durable  (2005-2014) de l'ONU, est une action d'éducation environnementale de grande ampleur, puisque la phase de pré-conférence a lieu dans les écoles et à un niveau national dans tous les pays participants, en mobilisant des étudiants, des enseignants et les communautés locales, et en insérant la thématique environnementale dans le système formel d'enseignement.


La Participation Remarquable du Cameroun

Le Cameroun a aussi pris part, en tant que pays invité, à la Conférence de Brasilia. La délégation camerounaise était constituée à cet effet de dix jeunes élèves du secondaire (05 garçons et 05 filles) issus des promotions 2008 et 2009 du Parlement des Enfants organisé depuis une dizaine d’années par le Ministère des Affaires Sociales du Cameroun. Représentant les dix régions du pays, ces jeunes Délégués ont suivi un stage de préparation avant leur départ et visant à renforcer leurs compétences en matière de maîtrise et connaissances des questions environnementales, ainsi que la présentation aux autres Délégués du monde de dessins instructifs portant des messages forts ainsi qu’une chorégraphie musicale comportant des danses de toutes les régions du Cameroun. SDC10944.JPGLes jeunes Délégués retenus par le gouvernement Camerounais étaient les Députés Juniors Salamatou ABBARE (Extrême Nord), Dieudonné Patrice NGABAINA (Adamaoua), Solange ANZOUO (Est), Yves Saint Abel MUTLEN (Centre), Anne Laetitia MBOM (Littoral), Evelyn FRU MENDEH (Nord Ouest), Junior SOUAWE NDJITABE (Nord), Louis Kevin TAMDEM COME (Ouest), Larissa BILOGO MBA (Sud) et NGOLLE Nevie ESSONG (Nord Ouest). Le Pr François-Xavier ETOA des Services du Premier Ministre, l’Inspecteur national de Sciences Naturelles M. Gabriel NGBWA OWONO et le Directeur de la Protection Sociale de l’Enfant au MINAS Mme Moussa LASOMME constituaient le groupe des adultes accompagnateurs de la délégation. Ils avaient été précédés au Brésil par M. Martial Paulin TCHENZETTE qui s’y était rendu dès le 30 mai afin de participer à la formation des Jeunes Facilitateurs des délégations offert par la Coordination Exécutive de la Conférence jusqu’au 04 juin 2010, peu avant le début de l’événement.

 SDC10845.JPG

L’association Actions Vitales pour le Développement durable (AVD) a été sollicitée, à travers son Coordonnateur pour la formation avant départ des jeunes Délégués Camerounais à la Conférence de Brasilia. Le contenu de cet encadrement était axée sur l’amélioration de leur niveau de connaissances des questions environnementales avec tout ce que cela comporte, la réalisation de cinq planches comportant des dessins sur la thématique de la Conférence et des dix points mentionnés dans la Charte du Cameroun, ainsi que la réalisation d’une chorégraphie très réussie inspirée des danses folkloriques du pays sur un air musical des pygmées Baka. La Charte des responsabilités – Prenons Soin du Cameroun ! quand a elle, a été réalisée par les jeunes Délégués sous la coordination de M. Gabriel NGWA. Elle a résulté de la rédaction par chacun d’entre eux d’une Charte régionale avec la participation de leurs pairs dans les régions, puis une fois réunies, les Chartes régionales ont donc abouti à la Charte Nationale qui a été présentée à Brasilia et remise au gouvernement brésilien pour intégration dans la Charte mondiale. SDC10912.JPGLe document reconnaît la nécessité d’une prise de conscience face aux menaces que font peser certaines activités de l’Homme sur la planète terre en général et sur le Cameroun en particulier. Il affirme que ces activités de l’Homme, qui modifient négativement notre environnement, s’intensifient dans un rythme croissant avec des conséquences qui en résultent telles que la pollution de l’air et de l’eau, l’élévation exagérée de la température de l’atmosphère, peuvent atteindre un niveau menaçant pour tous les êtres vivants et rendre notre survie impossible. Comme la Charte mondiale, la Charte du Cameroun permet aux jeunes et enfants de s’exprimer sur les problèmes environnementaux et les aide à examiner, sur la base des éléments de culture sur l’éducation environnementale reçus dans leurs établissements à travers les activités des clubs, les diverses influences des projets et activités humaines sur l’environnement de notre pays. Au final, pour que le Cameroun cesse d’être victime des conséquences néfastes des activités humaines et participe activement au salut de la planète Terre, les jeunes Délégués décident d’assumer des responsabilités qui se résument en dix points majeurs et très interpellateurs.100_0206.JPG

 

Le jour de leur départ en voyage pour le Brésil et a leur retour au Cameroun après leur brillante participation à la Conférence Internationale, les Députés Juniors ont été reçus en audience publique par Son Excellence la Ministre des Affaires Sociales, Catherine Bakang Mbock, aux côtés de laquelle se trouvait le Secrétaire d’Etat aux Enseignements Secondaires, M. Monouna Fotsou. C’était le mercredi 02 juin dernier avant le départ, puis le mardi 15 juin pour une restitution de leur participation. Les deux rencontres d’au revoir et de bienvenue ont largement été couvertes par les medias. Plusieurs des jeunes Délégués ont ainsi été sollicités pour des interviews ou des interventions à des émissions télévisées comme ‘’Bonjour’’, ‘’Hello’’ a la Cameroon Radio and Television, mais également à des antennes radiophoniques comme la Yaoundé FM94 et des presses locales comme ‘’Cameroon Tribune’’ et ‘’L’Action’’.SDC10813.JPG

 Enfin le 16 juin au sein de l’Assemblée Nationale a tire d’invités spéciaux du MINAS au cours de la session plénière du Parlement des Enfants 2010. Actuellement, tous les regards sont tournés vers les résultats et retombées futurs de la Conférence de Brasilia pour le Cameroun, et surtout pour celles et ceux la qui ont su valablement nous représenter à cette rencontre, allant jusqu'à le faire au sein du Senat brésilien lors des travaux des différentes délégations, grâce à la jeune Anne-Laetitia MBOM qui a aussi joué un rôle d’interprète dans la création de la Charte mondiale sous forme de chanson, tandis que chacun de ses pairs a su joué un rôle tout aussi actif dans les autres ateliers et groupes de travail. Une chose est sûre, la contribution de AVD dans l’encadrement des ces jeunes Camerounais passionnés par la protection de la nature y a aussi été pour quelque chose.

SDC10822.JPG

Pour plus d’informations

  http://confint2010.mec.gov.br

 

 

 

 

 

 

 

Ici la jeune Anne-Leaticia MBOM en pleine interview avec les journalistes de la CRTV, le mercredi 02 juin 2010 avant le vol pour Brasilia.

Publié dans AVD et ses partenaires

Commenter cet article

Dissertation Proposal 27/08/2010 15:07





it's good to see this information in your post, i was looking the same but there was not any proper resource, thanx now i have the link which i was looking for my research.


Proposal for Dissertation